Quand l’immobilier s’effondrera-t-il ?

Durant l’année dernière, l’immobilier français a enregistré des performances exceptionnelles. Près de 850.000 transactions ont été réalisées dans l’ancien. Il s’agit tout simplement du score le plus élevé depuis plus de dix ans. Le marché du neuf a aussi enregistré de belles performances. Le marché du neuf a connu une hausse des mises en chantier et des permis de construire. 2016 fut tout simplement une belle année pour les activités immobilières en France.Cette situation a créé une bulle immobilière et l’on est en mesure de se demander quand l’immobilier s’effondrera?

2017 marquera-t-il le début de l’effondrement de l’immobilier?

Cela dépendra en grande partie de l’évolution des taux d’intérêt nominaux de crédits immobiliers. Durant l’année 2016, ces taux étaient très favorables pour les ménages. Ils ont connu une baisse continue pour atteindre un seuil historique. La baisse de ces taux en 2016 a permis d’offrir aux emprunteurs un réel pouvoir d’achat. Ils ont pu négocier facilement des crédits immobiliers. Cette situation a permis un renchérissement du crédit. Le marché immobilier a été très dynamique en 2016. Il est difficile de croire que les taux d’intérêts nominaux des crédits immobiliers en 2017 pourront descendre à ce même seuil puisque déjà en décembre 2016, on a enregistré une légère hausse. Les taux d’intérêts ont augmentés à 1,34% en moyenne.En France, le coût du crédit représente le principal levier de l’investissement immobilier. Il est très probable qu’on enregistre une hausse générale de ce coût en 2017. Si  on ajoute à cela la fiscalité et les différentes charges (eau, énergie, assurance, travaux etc.), les investisseurs immobiliers pourraient très bien ralentir leurs investissements dans ce secteur.

Par ailleurs, les ménages français sont très pessimistes quant à l’évolution du marché immobilier en 2017.Un sondage BVA permet de conclure que les Français se montrent prudents et estiment pour la plupart que les conditions favorisant l’investissement ne sont pas entièrement réunies. La nouvelle politique qui sera mise en place par le prochain gouvernement français pourrait remettre en cause certaines mesures comme l’instauration du dispositif Pinel dans le neuf ou l’élargissement du prêt à taux zéro dans l’ancien.L’année 2017 ne sera sans doute pas aussi belle que 2016 pour le marché immobilier français. Il pourrait y avoir un ralentissement des activités immobilières.

Evolution du marché immobilier français

Depuis la crise des subprimes, les organismes internationaux comme le Fonds Monétaire International et les banques centrales ont les yeux rivés sur l’évolution des prix immobiliers et le risque d’une éventuelle bulle immobilière. D’après le bulletin de mars-avril 2017 de la Banque de France, les marchés immobiliers français présentent des chiffres rassurants. Le rapporta tout d’abord confirmé le dynamisme du marché en 2016. Il suffit de voir les montants de crédits à l’habitat distribués pour être convaincu. De plus les prix de l’immobilier en France devraient baisser de 30% dans les années à venir. Plusieurs facteurs peuvent expliquer cela. Par exemple nous avons la remontée des taux et l’octroi des prêts immobiliers à la française. La particularité du marché immobilier français fait qu’il n’est pas sujet à des bulles immobilières.En France, les banques ont toujours eu une politique exigeante en matière d’octroi de crédit. L’accès au crédit est limité. Les crédits immobiliers sont réservés à une quantité assez limitée d’emprunteurs. Cette limitation a permis de contenir la hausse des prix du marché immobilier.Plus on limite l’accès au crédit, plus on fait baisser la demande, et par la même occasion les prix de l’immobilier.

Perspectives concernant l’évolution du marché immobilier mondial

Selon Egon Von Greyerz (une légende devenue populaire grâce à ses anticipations dans les fluctuations des devises et dans les événements mondiaux), les prix du marché immobilier vont s’effondrer de 75% à 90% d’ici quelques années.Selon lui une énorme bulle immobilière éclatera bientôt et ont aura un effondrement majeur des marchés immobiliers.

Il est impossible de prévoir avec exactitude quand cette bulle sera formée. En réalité, les banques centrales, commerciales et les gouvernements ont masqué les effets de cette bulle en injectant des quantités infinies d’argent.

L’implosion de l’endettement et les nouvelles impressions monétaires massives ne laisseront pas assez de marges de manœuvre pour s’en sortir. En même temps la bulle immobilière qui est alimentée par le crédit s’effondrera. En effet les prix de l’immobilier vont chuter d’au moins 75%. A cette étape, le coût d’un bien immobilier vaudra 3% de sa valeur actuelle.

Si on ajoute à l’effondrement du crédit immobilier, des taux d’intérêt élevés (entre 15 et 20%) et un chômage élevé, on observera un effondrement de 90% du secteur immobilier. Toujours selon Egon Von Greyerz, on pourrait acheter une maison pour 1% de sa valeur actuelle en 2021 si on investissait leur capital d’aujourd’hui dans l’or. Le monde est au bord d’un effondrement immobilier et il serait préférable dans cette situation d’investir dans l’or.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *